Option Métiers du Son, 2006

Des études complémentaires ont-elles été suivies après le BTS AV ?
Non.

Y a-t-il eu une réorientation dans un domaine autre que l’audiovisuel ?
Non.

Quel a été votre parcours professionnel depuis l’obtention du BTS AV ?
J’ai effectué un stage en entreprise (une station de radio) qui a débouché sur un emploi, que j’occupe depuis maintenant 4 ans.

Quelle est aujourd’hui votre profession  ? Répond-elle à vos attentes  ?
Je suis technicien monteur audio à la radio, j’ai été embauché à la suite d’un stage effectué à l’étranger avec l’aide du Conseil Régional de Franche-Comté (CRIJ), puis de l’Office Franco-Québécois pour la Jeunesse (OFQJ). L’entreprise correspond à mes attentes sur le plan humain et de la convivialité, elle m’a aussi permis de découvrir l’installation d’une station de radio depuis le début. Cependant il s’agit encore d’une petite entreprise comptant peu d’employés (dont beaucoup de bénévoles), ce qui fait que le manque de moyens techniques empêche de réaliser des projets importants (nous faisons très peu de direct, et pratiquement aucun remote par exemple).

Quelles ont été les expériences professionnelles les plus enrichissantes et pourquoi ?
Les stages pour le BTS m’ont permis de mieux découvrir différentes facettes du milieu de l’audiovisuel, principalement le milieu de la prestation et celui de la radio, et de me faire une meilleure idée sur mes choix de carrière (c’est leur but !). Comme expérience enrichissante, je parlerai de la création de locaux pour une station de radio, allant de la conception des studios à l’installation du matériel, en passant par la pose de l’antenne. J’ai aussi le plaisir de travailler avec un ingénieur qui a plus de 40 ans de métier dans les radiocommunications et qui m’apprend beaucoup, tant sur le plan technique qu’historique.

Pouvez-vous faire un bref bilan sur le milieu professionnel de l’audiovisuel.
N’ayant pas cherché de métier depuis 4 ans je ne peux pas vraiment me prononcer. Je dirai seulement que pour avoir cherché des ouvertures auprès de studios d’enregistrement je n’ai eu pratiquement aucune réponse, à part pour me dire que le secteur embauchait très peu compte tenu de problèmes rencontrés par l’industrie du disque.

Autres commentaires.
Il est bon de savoir que cette année au moins cinq étudiants du BTS de Montbéliard (promos 2005-2006-2007) sont venus s’installer pour un an à Montréal ! Il faut dire que les loyers sont moins chers qu’en France, la culture y a une très bonne place (de nombreux festivals tout au long de l’année, de nombreux artistes américains et européens qui se retrouvent ici)… et on y parle en majorité en français.

Questionnaire complété en septembre 2010