Option Gestion de Production, 1999

 

Des études complémentaires ont-elles été suivies après le BTS AV ?
Je n’ai pas suivi d’autres études complémentaires après le BTS. En effet je voulais être davantage dans le concret en travaillant dans une entreprise plutôt qu’en suivant des cours théoriques. Choix que je ne regrette pas.

Y a-t-il eu une réorientation dans un domaine autre que l’audiovisuel ?
A mon retour de Paris en 2006, après 6 ans dans une société de production audiovisuelle, je me suis posé la question de changer d’orientation vu le peu de sociétés de production dans la région Franche-Comté. J’ai tenté une reconversion dans la restauration rapide mais je suis revenu à mes premiers amours en montant ma propre société audiovisuelle après un passage de 2 ans chez IEC.

Quel a été votre parcours professionnel depuis l’obtention du BTS AV ?

  • 2007- aujourd’hui : création et gestion de Time Prod, société de production audiovisuelle
  • 2006-2007 : IEC Agence de Belfort – Chargé de prestation
  • 2000 – 2005 : McCann G Agency – Chargé de production

Quelle est aujourd’hui votre profession ?
Je suis gérant de ma société Time Prod, je suis à la fois commercial, caméraman, réalisateur, monteur, gestionnaire…

Répond-elle à vos attentes ou êtes-vous déjà en situation de nouvelle recherche ?
Bien que ça prenne énormément de temps, je suis très heureux de pouvoir vivre de ma passion. La reconversion viendra plus tard.

Quelles ont été les expériences professionnelles les plus enrichissantes et pourquoi ?
Mon deuxième stage, qui m’a offert 5 années de travail en région parisienne (embauche en fin de stage) et une expérience hors du commun meilleure que des bancs de fac. Un passage obligé pour se faire un réseau important.

Pouvez-vous faire un bref bilan sur le milieu professionnel de l’audiovisuel.
Je pense que le milieu audiovisuel a beaucoup évolué ces dernières années, la démocratisation des caméras et des systèmes de montage entraine une concurrence accrue qui a une vision à très court terme. Afin de préserver des emplois sereins, il faut s’approprier les bases de la technique et de la vidéo, beaucoup d’amateurisme ternit notre savoir-faire et notre valeur ajoutée. Il faut également apprécier le juste prix des choses et surtout ne pas vouloir faire au moins cher en croyant pouvoir remonter les prix après. Il y a encore beaucoup de travail disponible pour les plus motivés.

 

Entreprise de Vincent :

Société de Vincent Jeannerot

Questionnaire complété en octobre 2011